Rechercher 
 
theatre du rond point vents contraires
Revue en ligne du

Auteurs maison

Cabinet de Curiosités
Le Cabinet de curiosité de Christian Siméon, avec France Culture
Pour les pédants on a du matériel


Une émission France Culture
Chaque mois, un écrivain vous ouvre les portes de sa bibliothèque insolite. Guidé par sa fantaisie, il propose des textes cocasses, impertinents, drolatiques ou bizarres, une littérature savoureuse et décapante, que des comédiens viendront interpréter en public.

Christian Siméon

avec Christian Siméon, Michel Fau et Norah Krief


« Un Cabinet de curiosité, un voyage léger et aléatoire qui au travers de divers extraits, aphorismes, anecdotes, blagues, pensées, poèmes, chansons, fables et novelettes, nous fera voyager dans une ronde qui nous conduira de Baudelaire à Baudelaire, dans l’univers des sept péchés capitaux, qu’il est toujours bon de citer car en principe on en oublie toujours un, et il n’est jamais indifférent de savoir lequel - ni d’ailleurs de savoir lequel on cite en premier - Colère / Orgueil / Paresse / Envie / Avarice / Gourmandise / Luxure
Péchés capitaux auxquels s’ajouteront quelques véniels, péchés capitaux, certains effectivement déplaisants d’autres tout à fait réjouissants, mais qui, pour la plupart ramènent à un plus petit dénominateur commun… La bêtise. »

Emission coproduite par France Culture et le Théâtre du Rond-Point sur une idée originale de Jean-Michel Ribes.

Enregistrée le 9 juin 2010 au Théâtre du Rond-Point

Réalisation Christine Bernard-Sugy

Diffusée sur France Culture le samedi 19 juin 2010 à 20h

Durée : 58:59


À lire aussi...
 Auteurs maison 
Le 03/08/2013
Haïku de comptoir 95
Il se casse le col du fémur A deux ans L' enfant prodige
 
 Auteurs maison 
Le 03/03/2013
 
 Auteurs maison 
Le 27/06/2013
Où vont les notes de musique ?
J'avais pris mon violon et jouais du Mozart quand, soudain, je me demandai où partaient toutes ces sublimes notes de musique ? J'en saisis une et lui fixai à la patte un ballon de couleur vive pour la suivre partout où elle irait dans le ciel. La note s'éleva, s'approcha de la fenêtre, sortit sur le balcon, mais, contre toute attente, elle revint dans ma chambre et rerentra dans le violon. Le ballon de couleur ne pouvant entrer dans l'instrument avec elle, il resta suspendu dans l'air, prisonnier de son fil. La note, réfugiée dans le corps du violon comme dans son terrier, ne bougeait plus, n'émettait aucun son. J'avais imaginé les notes de musique faisant le tour de la terre, s'élevant dans le ciel pour se confondre avec le chant du cosmos, sûr que je n'aurais pas imaginé un instant suivre cette petite note mozartienne fatiguée de naissance revenir dans la chambre vers le violon pour s'y coucher. Pour un peu, la note aurait ronflé ! Aurions nous fixé à Mozart lui même un ballon multicolore qu'il nous aurait fait un voyage de retraité depuis la chambre à la salle à manger. Alors, jouons de la musique sans chercher à suivre ces notes qui la composent. Faisons du cheval avant qu'il ne rentre à l'écurie. Faisons du bateau avant qu'il ne retourne au port. Picolons avant que ça ferme. Je suis terriblement déçu. Je vais m'asseoir sur mon violon.
 
Toutes les rubriques
 
 Accueil
 
 Auteurs maison
927 art.
 
 Vedettes etc.
576 art.
 
 Confs & Perfs
641 art.
 
 Archives
3633 art.
 
 Podcast
196 art.
 
 Presse
66 art.
 

 Contactez-nous 
 
Les podcastsdu Rond-Point
 
Ce site vous est proposé par le théâtre du Rond-Point